Fédération des producteurs acéricoles du Québec
header

FAQ | Production

Comment entaille-t-on un érable?

Un orifice est d’abord percé à travers l’écorce de l’érable à l’aide d’une perceuse électrique. Un chalumeau est alors introduit dans l’orifice. Ce chalumeau est directement connecté à un tube, appelé tubulure. Ces tubulures se rejoignent dans des collecteurs principaux, qui  amènent l’eau d’érable jusqu’à la cabane à sucre.


Comment peut-on identifier un érable à sucre?

Les producteurs acéricoles reconnaissent immédiatement «leurs» érables à sucre grâce à son écorce. Les gens moins habitués avec les écorces des arbres identifieront l’érable à sucre à sa feuille, moins anguleuse que celle de son cousin, l’érable rouge.  C’est d’ailleurs la feuille de l’érable à sucre que l’on retrouve sur le drapeau canadien.


Peut-on ajouter des entailles dans notre érablière détenant un contingent?

On ne peut pas ajouter d’entailles dans une érablière détenant du contingent. Toutefois, lors du renouvellement de la tubulure, l’ajout d’entailles n’est pas considéré comme un cas de défaut au Règlement, pourvu que le producteur n’ajoute pas de la tubulure sur de nouvelles superficies non exploitées auparavant.


Quel est le taux de sucre contenu dans l’eau d’érable?

Selon l’heure de la coulée dans la journée et l’état d’avancement de la saison, la teneur en sucre dans l’eau d’érable varie entre 1,5 et 3 %, la moyenne se situant à 2,2 %.


Les sites de la FPAQ

Logo
Logo
Logo
Logo
Suivez-nous!
Abonnez-vous à notre infolettre
© 2017 Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Tous droits réservés.