Fédération des producteurs acéricoles du Québec
header

Origine Retour

Origine de la collecte de l'eau d'érable

1534

Dès son premier voyage au Canada, Jacques Cartier entend parler « d’un suc de bon goût… et délicat » sortant d’un arbre entaillé avec une hache par les Amérindiens. Il s’agit bien sûr d’eau d’érable.

1634

Cent ans plus tard, le père Lejeune, des Récollets, mentionne à son tour l’existence de la récolte d’eau d’érable de la façon suivante : « Au printemps, les érables renferment une liqueur assez semblable à celle que contiennent les cannes (à sucre) des îles. Les femmes s’occupent à la recevoir dans des vases d’écorce, lorsque ces arbres la distillent.»

Vers 1680

Encore un Récollet, père Leclerc est le premier à faire mention non plus seulement d’eau d’érable, mais aussi de sirop et de sucre d’érable

Vers 1850

Apparition des premiers chalumeaux de bois, en remplacement de l’entaillage à la hache

1868

Premières mentions des parties de sucre destinées aux citadins

Pour de plus amples informations, visitez jaimelerable.ca

Les sites de la FPAQ

Logo
Logo
Logo
Logo
Suivez-nous!
Abonnez-vous à notre infolettre
© 2017 Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Tous droits réservés.