Fédération des producteurs acéricoles du Québec
header

Classement Retour

Le Québec est le seul territoire au monde qui classe et inspecte systématiquement tous les barils de sirop d’érable. Selon l’importance de la récolte, cela représente entre 200 000 et 250 000 barils chaque année.

Depuis 2010, la FPAQ a confié cette opération de classement et de vérification de la qualité à un organisme indépendant, ACER Division Inspection Inc. Cet organisme produit d’ailleurs un dépliant explicatif sur le sujet.

Vérification de la qualité du sirop d’érable en grands contenants

Effet du degré Brix sur le paiement du sirop d’érable

Défauts de saveur

Symbole des défauts

Identification du défaut

Intensité du défaut

Légère trace de défaut : pas de conséquence

√R

Saveur ou odeur désagréable (√R1, √R2, √R4, √R5) = conséquences (voir tableau ci-dessous)

CT (Catégorie de transformation)

Saveur ou odeur désagréable importante (CT1, CT2, CT3, CT4, CT5, CT6) = conséquences (voir tableau ci-dessous)

Pénalité selon le code de défauts de saveur

Code

Défaut

Caractéristiques du goût

Conséquences en 2017

1

Défaut d’origine naturelle

Bois, caramélisé, brûlé, sève

pénalité de 0,10 $/lb si √R

Si CT, payé CT

2

Défaut d’origine microbiologique

Présence de moisissure ou de fermentation

pénalité de 0,10 $/lb si √R

Si CT, payé CT.

Retenu si défaut majeur***

3

Défaut d’origine chimique

⇒ retenue automatique

Trace de résidus (souvent suite au lavage ou de l’assainissement de la tubulure)

Retenu automatiquement***

4

Défaut non identifié

Ensemble de mauvais goûts ou d’odeurs non identifiables ou absence de flaveur

Payé CT + ajustement éventuel du prix si vendu comme sirop régulier

5

Goût de bourgeon

Trace de goût de bourgeon

Payé CT

6

Sirop filant

⇒ retenue automatique

Sirop filant

Retenu automatiquement***

***        Le sirop retenu est analysé plus en détail. Il est détruit aux frais du producteur si les résultats confirment ceux du classement initial. Sinon, il est payé en fonction de ce 2e classement.

 

Il est interdit pour un producteur d’utiliser du formaldéhyde pour désinfecter les entailles ou pour en ralentir la cicatrisation.

Demande de révision

Un acériculteur peut demander une révision de son classement.

  • S’il est présent lors du classement de son sirop d’érable, il doit en faire la demande dès qu’il prend connaissance des résultats qui lui sont donnés par le vérificateur de qualité. Sa demande de révision peut alors porter sur tous les paramètres du sirop d’érable (Brix, transmission de lumière et défauts de saveur).
  • S’il n’est pas présent, il doit en faire la demande dans les 15 jours ouvrables suivant son classement. Sa demande de révision ne peut alors porter que sur les défauts de saveur.

Dans les deux cas, il doit remplir un formulaire de demande de révision de classification et payer un montant de 25 $/baril.

Si le résultat de la révision est meilleur que le résultat initial, le montant de 25 $/baril sera remboursé.

Allergies alimentaires

On estime que de 2 à 4 % de la population souffre d’allergies alimentaires et que cette proportion est doublée chez les enfants. Soucieuse de l’authenticité, de la pureté et de la qualité du sirop d’érable qu’elle met en marché, la FPAQ demande à chaque producteur de signer une déclaration, à l’intérieur de la fiche d’enregistrement annuel, indiquant qu’il n’a pas utilisé de produits allergènes dans la fabrication de son sirop d’érable.

Tous les producteurs qui omettent de signer la déclaration d’allergènes (section 8 – Fiche d’enregistrement) voient leurs barils systématiquement inspectés pour une liste de produits allergènes.

Des tests sont aussi faits au hasard pour d’autres barils. Si des traces d’allergène sont détectées, le sirop d’érable peut être détruit sans paiement pour le producteur. Pour en connaître plus sur les allergènes, consulter le document :

Les allergies alimentaires, c’est sérieux !

Plomb

Des tests de présence de plomb sont également faits au hasard dans certains barils. Il est à noter que des traces naturelles de plomb peuvent se retrouver en quantité infinitésimale dans la sève d’érable. C’est pourquoi une tolérance de 0,25 partie par million est observée. Ainsi, si un test dans un baril de sirop d’érable dépasse cette limite le sirop d’érable est automatiquement retiré du marché et détruit.

Les sites de la FPAQ

Logo
Logo
Logo
Logo
Suivez-nous!
Abonnez-vous à notre infolettre
© 2017 Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Tous droits réservés.